Yaarh ! Lancez vous à l'eau ! Venez incarner un pirate, une Autorité ou un citoyen.
 

Partagez | 
 

 Lysia Gaps "La Borgne", Autorité, Générale de l'Océan Sud. -UC-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Lysia Gaps "La Borgne", Autorité, Générale de l'Océan Sud. -UC-   Sam 31 Aoû - 17:30

Lysia Gaps, surnommée "La Borgne".
43 ans.
Générale de l’Océan Sud.
Le seul membre de sa famille encore en vie est son fils aîné, Rhan.



La grande dame:
 



○It's my life...


    Elle est l’aînée d’une famille de 5 enfants. Son enfance n’a rien de très exceptionnelle. Elle vivait loin de ce royaume dans la pauvreté. Ce n’est qu’à ses 15 ans que la jeune fille pris le large et arriva pas très loin, au Nord du royaume sur une petite île. Elle s’installa donc et vécu de petits boulots en tout genre. Sauf qu’elle, ce qui l’intéressait c’était l’histoire de ce royaume et tout ce qu’il y avait autour. C’est ainsi qu’elle décida de s’engager dans les Autorités. Elle dû vivre les trois premières années au QG mais rentrait de temps à autre sur la petite île. Et c’est du fils du boulanger dont elle tomba amoureuse : Henry Gaps. Jeune, beau, musclé, fort. Ce garçon avait tout pour plaire. Il était de 3 ans son aîné. Lui, remarqua tout de suite la belle blonde aux yeux verts. Ses cheveux ondulés qui dansaient sur ses épaules… Cette étrangère si exotique, si mystérieuse… Il ne manqua pas de tenter de la charmer par divers artifice mais notre jeune fille n’avait pas envie de tomber dans ses bras à la première offre. Elle voulait faire languir le jeune homme, le faire attendre, mettre sa patience à l’épreuve. Et c’est, après 2 ans de danse, de jeu du chat et de la souris qu’elle décida d’accepter ses avances.

    Leur cœur ne fit qu’un bond, leurs bouches se rencontrèrent, leurs mains s’attrapèrent et c’est dans le petit cabanon derrière la boulangerie, en pleine nuit que l’union charnelle s’amorça. C’est quelques mois plus tard et avec la bénédiction du père de Henry profitant de la présence de Lysia dans la ville que les tourtereaux se passèrent la bague au doigt. Elle avait 17 ans, lui en avait 20. Elle eut un congé exceptionnel pour s’installer avec son aimé mais devrait retourner au QG 5 jours dans la semaine. Elle accepta de faire ce sacrifice.

    Et c’est durant l’année de ses 18 ans qu’elle mit au monde leur premier enfant. Ils le prénommèrent Rhan. Petit garçon aux yeux étranges et excessivement silencieux. Il était le fruit d’un amour sincère et plus que charnel. Ils élevèrent leur enfant dans un cadre strict et dans le respect du royaume. Ils lui donnèrent l’année de ses 4 ans une petite sœur Clarissia, l’année de ses 5 ans un petit frère Forgh et de ses 7 ans un autre petit frère Dirillon. La famille vivait heureuse, on entendait des cris d’enfant jouer dans la petite maison, on voyait toujours les chandelles allumées lors des dîners…

    Mais, une vie heureuse n’est pas sans malheurs. C’est ainsi que l’année des 26 ans de Lysia alors qu’elle montait en grade, leur îlot fut envahi par une horde de barbares pouilleux et crasseux. Lysia, au QG lors de l’attaque, ne put rentrer chez elle. Ses enfants et son époux étaient au joug des malfrats. Elle réussissait tout de même à communiquer avec son bien aimé. Ainsi elle apprit que les bandits emmenaient tous les garçons de 10 ans afin de servir de soldats pour se battre dans leur royaume à eux. Rien n’était fait, personne ne libérait cette petite île malgré les protestations incessantes de Lysia. Et c’est l’année des 10 ans de son petit Rhan qu’elle apprit par message que, son époux avait emmené leur fils loin, loin du village afin que les bandits ne le retrouvent pas. Ce fut la dernière fois qu’elle eut des nouvelles de son aîné. Il leur restait 5 ans pour agir avant que leur fils suivant ne soit enrôlé. Mais c’était trop tard. Elle n’eut plus jamais de nouvelle de part son époux non plus. L’année de ses 30 ans, on eut vent que les malfrats avaient quitté l’île. Lysia sauta dans un navire et y mis le cap. Et ce qu’elle vit en arrivant lui enleva tout espoir restant. Le village avait été rasé, incendié. Plus rien ne restait hormis un silence de mort. Elle couru devant ce qui fut sa maison. Rien, il n’en restait rien. Elle fouilla à l’intérieur à la recherche de corps afin de calmer sa peine mais non, aucuns corps, dans aucune maison d’ailleurs. Ce n’est que quelques heures après qu’une odeur nauséabonde lui pris au cœur. Derrière le village, un énorme trou avait été creusé, trou dans lequel des cadavres s’empilaient les un sur les autres. Les Autorités présentent avec elles firent appel à des renforts. Il fallait identifier les corps.

    Lysia cherchait, elle voulait savoir si sa famille avait survécu. Elle fut très vite fixé lorsqu’elle souleva le corps de Mme Ruperth sa voisine pour trouver en dessous celui de son époux. Le visage déformé, les bras tordus. Elle ne put même pas pleurer. Elle tomba dans les pommes tout simplement. Elle ne reprit ses esprits qu’une heure après. Aucun enfant n’avait été trouvé dans la fosse, que des adultes. Les recherches continuèrent le lendemain mais Lysia n’eut aucunement le courage d’y prendre part. Elle eut trop peur de découvrir ses enfants, d’avoir une vision horrible comme elle l’avait eu pour son époux.

    Fouillant sans cesse, les Autorités finirent par trouver les enfants. Attachés tous ensemble par les pieds avec de la corde, flottant à la surface, gonflés par l’eau. Quand ils retournèrent la chaine macabre, les gosses étaient à moitié mangés par les poissons. La vision d’horreur en fit défaillir plus d’un. On retrouva ainsi tous les enfants du village de moins de 10 ans.

    Lysia en fut informée. Son chagrin fut intense et sans fin. Le cœur brisé, l’esprit en mille morceaux, la femme dû prendre sur elle. Elle passa des années à rechercher son dernier enfant survivant, celui qui avait été mis en sécurité, Rhan. Mais n’eut pas de nouvelles. Et à côté de ça elle gravissait les échelons. Elle essuya de nombreuses batailles durant la grande guerre qui lui valurent son œil droit et sa main gauche.
    Un jour elle eut vent qu’un pirate aux yeux vairons répondant au nom de Rhan Gaps se faisait fortement repérer de part les flots. Elle n’y crut tout d’abord pas, croyant que ses matelots lui faisaient des plaisanteries. Mais elle dû se rendre à l’évidence lorsque de plus en plus de témoignages lui parvinrent. Son enfant, son dernier espoir, son fils qu’elle avait élevé dans le plus grand respect du royaume et du code… Qui lui était-il arrivé durant ces années de perdition ? Sur qui, sur quoi était-il tombé ? Il fallait qu’elle le sache qu’elle le découvre et qu’elle le ramène à la raison. Il est sa dernière raison d’exister, le dernier souvenir qui lui reste de Henry…





○In the brain...


    Lysia a un caractère très singulier. Elle est de ces femmes silencieuses et discrètes mais qui ont dans le regard cette étincelle bienveillante, ce petit quelque chose qui fait qu’on a envie de se confier à elle. Calme et très réfléchie, son silence n’apparaît pas comme de la froideur. C’est une femme qui a le cœur sur la main, toujours là pour écouter les siens. Cependant, il lui arrive de sombrer dans la mélancolie, se souvenant de l’horrible drame qui emporta sa famille. Dans ces cas là vous la verrez sûrement s’affairer dans la paperasse. Ça, ça ne la dérange pas et bien au contraire cela sert d’exutoire à ses pensées les plus sombres et tristes.
    Mais quelles sont les qualités et les défauts de cette dame de direz vous ?
    C’est donc une dame généreuse, elle aime le peuple et les citoyens à l’image de son collègue de l'Océan Nord, Callum. Le cœur sur la main et l’âme pure. De plus, Lysia est quelqu’un de toujours enjoué, presque toujours souriante, elle est volontaire et n’hésitera pas à mettre la main à l’ouvrage. Enfin c’est une femme qui préfère l’intellectuel au manuel. Très réfléchie et intelligente elle ne foncera pas tête baissée.
    Mais cette femme est maladroite et étourdie. Il peut lui arriver parfois d’oublier ce qu’elle était en train de faire et de ne pas réussir à s’en rappeler. C’est de plus une personne très émotive et, même si elle ne le montrera pas, ses émotions peuvent être décuplées, chaque mot entendu qui la blessera sera susceptible de la faire pleurer mais pas devant ses hommes. Au mieux une larme perlera sur sa joue mais elle préfèrera pleurer à flot dans sa cabine au calme. Enfin c’est une personne très pessimiste. En effet, elle mettra toujours en avant en premier les points négatifs et les risques encourus dans une situation. Elle envisage les issues négatives avant de penser aux positives.





○I'm fighting with...


    Concernant son armement la dame dispose d’un fusil qu’elle manie très bien malgré sa main manquante et d’une rapière très aiguisé qu’elle ne dégaine presque plus. Son fusil reste son arme principale et officielle. Vous la verrez toujours concentrée comme jamais quand il s’agit de viser et d’atteindre sa cible.





○What I look like...


    Physiquement, c’est une dame de taille moyenne à la corpulence moyenne elle aussi. Elle a quelques rondeurs qui décrivent des courbes harmonieuses. Elle n’a pas de poitrine imposante ni de piqûres de moustiques se situant dans la moyenne quoi qu’un petit peu au dessus. Ses yeux (deux à l’origine) vert d’eau viennent rehausser un teint plus ou moins bronzé dû au temps passé dans l’Océan Sud. Ses cheveux blonds tombent en cascade sur ses épaules jusqu’au niveau de ses hanches. Elle a perdu son œil droit et porte, à la place, un cache œil noir en tissu ou un simple bandage. Sa main gauche manque aussi à l’appel. Le moignon est caché par un tissu vert clair, un bout de la chemise préféré de son défunt époux.
    Quant à son habillage elle aime beaucoup se vêtir d’un tas de tenue différentes toutes plus féminines les unes que les autres.

._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
 
Lysia Gaps "La Borgne", Autorité, Générale de l'Océan Sud. -UC-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre l'autorité jucidiaire et Police judiciaire
» Que font les autorités haitiennes ?
» La limace intersidérale - Vaisseau de réfugiés
» La Mélée générale
» Haïti n'a pas de « surpopulation carcérale »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sea's Calling :: Avis de recherches et autorités. :: Wanted-
Sauter vers: