Yaarh ! Lancez vous à l'eau ! Venez incarner un pirate, une Autorité ou un citoyen.
 

Partagez | 
 

 Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Mer 7 Aoû - 15:54

♪♫

  Il avançait face au vent. Lui le grand homme maigre caché derrière son capuchon et sa grande cape. Son visage dissimulé par l’ombre de sa capuche. Une grande silhouette sombre, voilà ce qu’on voyait.

  Il marchait caché oui, car Rhan ne se sentait pas vraiment à l’aise à Campaga. La désolation de l’incendie, des ruines encore noires, une odeur de mort régnait ici mais les habitants y étaient resté tout de même. Nostalgie ? Mélancolie ? Force de l’âme ? Rhan ne savait pas et ne voulait pas savoir après tout. Il était juste de passage par ici. Parti d’Alman il voulait rejoindre la plage Calico dans le seul but d’échapper à un équipage ennemi de pirates bien trop pressés de lui tailler la jugulaire.

  Il marchait donc d’un pas décidé, snobant les passants qui s’écartaient sur son passage, ignorant les tavernes à l’odeur alléchante, ne prêtant aucune attention aux charmantes demoiselles qui demandèrent son aide. Non aucune attention pour personne. Si ce n’est le petit gamin qui lui rentra dedans. Il avait surgit d’une ruelle et avait foncé dans les jambes de Rhan manquant de le renverser. Il s’accroupit pour se trouver à la hauteur de son visage.  Le gamin ouvrit des yeux gros comme des soucoupes.


    « Attention où tu vas petit »




  Rhan le regarda. Souillé, trempé, maigre. Les cheveux épars et trop fins pour un gamin de son âge. Dans son dos il cachait quelque chose. Rhan lui attrapa le bras afin qu’il puisse voir ce que le gosse cachait. On ne savait jamais, il aurait pu lui attraper sa bourse au passage. Mais non c’était une pomme, une simple pomme. Le gamin eut les larmes aux yeux.



    « Msieur ! Le dites pas au gros Daniel l’épicier ! Il me cherche et… »





  Rhan sourit et sortit de sa poche des bouts de pain et les tendit au gamin. Le petit les yeux pétillants il reparti se cacher dans les ruelles étroites et cramées. Un gros bonhomme survint alors demandant aux passants s’ils n’avaient pas vu un sale gosse avec une pomme passer. Rhan regarda le gros épicier en souriant et croqua dans la pomme que le gamin lui avait donnée. Le gros bonhomme hurla après Rhan qui avait déjà décampé loin des regards… Ou presque.

._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Yahoy! ♫


Dernière édition par Keuz. le Ven 9 Aoû - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
Runy
Sloop
Sloop
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 23
Localisation : Le Pays des Loutres.
Humeur : Koul Raoul

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Mer 7 Aoû - 17:00



Un éclat dans les ruines carbonisées


Le Coeur des Braves voguait dans les terres de non droit, et Charlie ne se sentait pas parfaitement serein. Bien sûr, le navire et son Amirale avaient de la prestance, et les chances étaient plutôt maigres de se faire attaquer... Mais rien n'y faisait, il ne pouvait pas se détendre. Cette partie de la mer lui filait des frissons, il ne pouvait même pas dire pourquoi. L'endroit était lugubre, tout comme la réputation de la ville vers lequel le navire faisait voile. Le rouquin faisait partie de ceux qui devraient accompagner un des Officiers à terre, et pour une fois il n'en était pas franchement réjouit.

Campaga, la ville presque morte. Quel endroit sinistre... Charlie était tendu, il aurait eu envie d'être à des kilomètres de ce lieu plutôt que de suivre l'Officier avec deux camarades... Leur supérieur ordonna bientôt la halte, et ils patientèrent alors en le regardant s'éloigner. Tandis que le rouquin restait bien droit, ses collègues s'affaissèrent et commencèrent à rouspéter du temps considérable que mettrait sûrement l'Officier. Ils papotèrent un petit moment, puis ramassèrent leurs affaires, sous le regard curieux du mousse.

- On va faire un tour, ce s'ra pas long.
- Mais, et si l'Officier revient ??
- C'pas grave, t'es là toi !


Avec des ricanements porcins, ils s'éloignèrent dans une rue adjacente. Soupirant, Charlie ne leur prêta plus attention. De toute façon il n'avait pas envie de découvrir la ville, elle lui donnait bien trop les chocottes. Il patienta donc pendant un moment, regardant autour de lui, faisant quelques pas dans les environs. Il regarda un gamin qui venait de foncer dans un grand homme encapuchonné, et celui-ci qui lui parla avec gentillesse, du moins c'est ce qu'il crut voir de loin. Le gosse fila et Charles détourna les yeux. Son attention revint de ce côté quand, quelques instants à peine plus tard, des éclats de voix retentirent. Un gros homme vociférait dans le vide, avec un air fort mécontent. Tiens, où était l'homme à la cape ?! Avait-il quelque chose à voir là-dedans ? Rapidement, le regard du rouquin parcourut, les environs, et il vit à temps une silhouette se faufiler dans une ruelle. Le voilà ! Sans trop savoir pourquoi, Charlie s'élança à sa suite, évitant les quelques personnes qui se trouvaient sur son chemin. Il parvint dans son dos et interpella l'inconnu.

- Eh m'sieur ! Il poursuivit un peu plus bas, pour ne pas trop attirer l'attention. J'ai rêvé ou vous avez piqué une pomme à ce commerçant ?

Revenir en haut Aller en bas
http://runedraconis.deviantart.com/
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Ven 9 Aoû - 16:41

Notre protagoniste qui avalait le dernier bout de pomme pensant être à l’abri de tout regard fut surprit lorsqu’une petite voix s’éleva derrière lui. Lui ? Avoir piqué la pomme à l’épicier… Eh zut.

 Il soupira et se retourna pour faire face à son interlocuteur. Et bien que son visage fût dissimulé il pouvait très bien apercevoir les gens autour de lui. S’adressant à lui, un petit rouquin aux yeux verts. Rhan fronça les sourcils quand il vit la couleur de sa tenue. Bordeaux et noir. Soit c’était un citoyen qui ne connaissait pas les codes couleurs soit une Autorité. Et au vu la phrase avec laquelle il avait abordé Rhan la seconde option paraissait la plus logique. Ou alors, ce citoyen voulait vraiment se faire remarquer comme Autorité.



    « Une pomme ? Quelle pomme ? Ah, celle là ? »



 Il montra le trognon du doigt qu’il lança par-dessus son épaule d'un air complètement détaché.



    « Je l’ai indirectement volée effectivement. J’ai au passage évité à un gamin de se faire refaire le portrait par un commerçant avare et irrespectueux »



 Rhan se pencha en avant pour regarder mieux le jeune homme. Il était si jeune… Comment se faisait-il qu’un garçon si jeune décide déjà de sacrifier sa liberté à des hommes tels que les Autorités… Une vie entière de servitude et d’obéissance.



    « Cette explication vous satisfait-elle monsieur l’Autorité ? »



 Il prit une voix toute douce de repenti, faisant mine de s’excuser. Mais derrière ont sentait une pointe de détachement, comme si il disait oui oui aller je suis coupable blablabla salut. Mais Rhan n’avait pas le temps de prendre le thé avec une Autorité et fit volte face faisant voler sa cape et soulevant la poussière environnante.

._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Yahoy! ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
Runy
Sloop
Sloop
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 23
Localisation : Le Pays des Loutres.
Humeur : Koul Raoul

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Lun 12 Aoû - 20:39




L'homme encapuchonné se retourna ; Charlie ne pouvait distinguer que difficilement son visage, mais en ce lieu et avec cette allure, il ne pouvait s'agir que d'un pirate. Pourtant, il n'avait pas l'air bien méchant, mais ça ne voulait rien dire. Tous les pirates n'étaient pas des bêtes. Et peut-être que celui-ci jouait le jeu du civilisé... Bref, le rouquin ne devait pas divaguer ! L'homme regarda les restes de la pomme dans sa main.

« Une pomme ? Quelle pomme ? Ah, celle là ? »

Sans plus d'états d'âme, il jeta le trognon par-dessus son épaule, occasionnant un léger froncement de sourcils chez le jeune mousse. Il se moquait de lui, profitant du fait qu'il paraissait jeune et faible ! Heu, bon, d'accord, il était jeune et plutôt faible, mais c'était pas la peine de se moquer ! Remarque, pour un pirate c'était peut-être la peine.

« Je l’ai indirectement volée effectivement. J’ai au passage évité à un gamin de se faire refaire le portrait par un commerçant avare et irrespectueux »

Décidément ce pirate était différent des autres, et le léger courroux de Charlie s'envola pour laisser place à la curiosité. Il ne pouvait pas prétendre avoir rencontré beaucoup de pirates, mais celui-ci paraissait être une exception dans le lot. Il avait l'air plus réfléchi, plus juste, même si ça sonnait bizarre... Enfin, il fallait aussi se défaire des préjugés. Mais que penser de ce vol alors ?!

« Cette explication vous satisfait-elle monsieur l’Autorité ? »

Il s'était penché vers le rouquin, qui recula automatiquement d'un pas, levant un peu son fusil. Finalement, après un court temps de réflexion, il le rabaissa. Cet homme ne présentait actuellement aucun signe de menace, alors inutile de jouer au plus bête et de sortir une arme inutile. Car il ne s'agissait que d'un dialogue pacifique, n'est-ce pas ?

- Je... Oui, je peux comprendre ça. Mais il faudrait quand même faire réparation pour l'épicier...

Peut-être que c'était un homme avare, mais un vol restait un vol... Non ? Il ne savait plus trop quoi penser. A la place du garnement, s'il mourait de faim, serait-il allé jusqu'à voler ? Non, peut-être pas. Mais il ne pouvait pas l'incriminer pour cela non plus. En revanche le pirate savait ce qu'il faisait, et... Eh mais il essayait de se casser en plus ! Trottinant de nouveau derrière lui, Charlie le rattrapa et passa devant lui. Peut-être que l'homme à la cape allait perdre sa patience, mais tant pis, une faute est une faute !

- Attendez, vous pouvez pas partir comme ça !

Il se planta fièrement devant l'homme - qui le dépassait d'aller... au moins une tête et demi deux têtes - et le regarda dans les yeux. Du moins dans l'ombre où devaient se trouver ses yeux. Relevant à nouveau un peu son fusil, il fronça les sourcils. Il n'en démordrait pas, du moins pas avant qu'on en soit venu aux mains !

- Votre action auprès de l'enfant était louable, mais tout crime mérite réparation, surtout quand on a été pris sur le fait !

._______________


Pirates, I'll kick your asses.
MERCI GAKIIIII QAQ ♥
MAUDIT
Revenir en haut Aller en bas
http://runedraconis.deviantart.com/
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Mar 13 Aoû - 22:50

Le jeune homme semblait accroché à son fusil mais Rhan le savait il ne s’en servirait pas pour rien. Il n’était pas… Du moins, Rhan espérait qu’il n’était pas décérébré et impulsif. Le jeune homme lui parla de faire réparation tout ça…. Beh, Rhan s’en fichait. Ce gros pouilleux… Comme si une pomme allait le faire couler… Mais Rhan prenait déjà la poudre d’escampette. Du moins il l’espérait mais non, le rouquin revint à l’assaut et se positionna pile poil dans le passage. Il lui affirma qu’il ne pouvait pas continuer son chemin…


    « Allons bon, je n’ai plus le droit de déambuler comme un libre citoyen ? C’est assez… Directif non ? »




  Mais le petit semblait bien déterminer à rétablir la justice et la paix dans le monde. Il soutenait le regard de Rhan, les sourcils froncés. Il était cramponné comme jamais à son arme à feu. Rhan fronça les sourcils à son tour, même si son interlocuteur de le voyais pas. Il lui ordonna d’offrir réparation à cause de son crime. Crime ? Rhan étouffa un petit rire mais ne pu s’empêcher et éclata de rire, d’un rire franc qui déchirait le silence. Il se tapa sur la cuisse et se frotta les yeux comme s’il était en pleine réflexion. Puis respira à nouveaux et repris son flegme éternel. Il se pencha pour se trouver à hauteur du jeune homme une fois de plus.



    « Écoutes gamin, Jack, Jones, Henry, Paul, bref quelque soit ton prénom, ta soif de justice et de réparation tout ça c’est bien beau mais… Ce gros bonhomme, une malheureuse pomme, qu’est ce qu’une pomme pour son économie ? Tu crois franchement que, son commerce vas couler parce qu’un gamin malheureux a voulu manger autre chose que de la terre aujourd’hui ? Écoute petit, tes intentions sont louables mais… Je ne m’excuserai pas… Je ne vois pas pourquoi… Tu sais quoi ? Ce type jette ses invendus à la mer plutôt que les donner aux affamés… Tu défends une justice à deux visages… »




  Rhan se redressa et s’étira, se massant la nuque.


    « Tu m’as l’air d’être un honnête petit gars… Je m’excuse de t’avoir causé du tort mais, auprès de ce malfrat, jamais. »

._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Yahoy! ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
Runy
Sloop
Sloop
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 23
Localisation : Le Pays des Loutres.
Humeur : Koul Raoul

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Mer 11 Sep - 13:05



« Allons bon, je n’ai plus le droit de déambuler comme un libre citoyen ? C’est assez… Directif non ? »

Libre citoyen, libre citoyen, c'était vite dit selon le mousse ! En tout cas, l'homme avait l'air assez louche pour ne pas passer pour un libre citoyen, et en plus il l'avait clairement vu commettre le vol ! Il en était sûr et certain et n'en démordrait pas ! Pourtant, quand l'homme se mit à rire franchement, il se sentit bête et terriblement naïf, sans trop savoir pourquoi. Ah, voilà que cet homme venait semer le trouble dans son esprit et dans sa conviction de la Loi ! Lorsque l'homme se pencha, Charlie n'eut même pas le réflexe de redresser son arme, il commençait à douter, et la manière dont l'inconnu lui parlait n'aider pas à se remettre les idées en place.

« Écoutes gamin, Jack, Jones, Henry, Paul, bref quelque soit ton prénom, ta soif de justice et de réparation tout ça c’est bien beau mais… Ce gros bonhomme, une malheureuse pomme, qu’est ce qu’une pomme pour son économie ? Tu crois franchement que, son commerce vas couler parce qu’un gamin malheureux a voulu manger autre chose que de la terre aujourd’hui ? Écoute petit, tes intentions sont louables mais… Je ne m’excuserai pas… Je ne vois pas pourquoi… Tu sais quoi ? Ce type jette ses invendus à la mer plutôt que les donner aux affamés… Tu défends une justice à deux visages… »

Lentement mais sûrement, la vérité de ce que disait l'homme encapuchonné venait se jeter à la tête de Charlie, et plus il comprenait ce que voulait dire son interlocuteur, plus il se sentait embarrassé. Il ne savait plus ce qui était juste entre ce qu'on lui avait appris et ce qu'il devait faire dans la réalité. Parce que théorie et pratique, à présent, ne coïncidaient plus ; mais alors, où était la justice ? Le mouvement de l'inconnu qui se redressait et s'étirait sortir le rouquin de son labyrinthe de réflexions.

« Tu m’as l’air d’être un honnête petit gars… Je m’excuse de t’avoir causé du tort mais, auprès de ce malfrat, jamais. »

Cette fois, Charlie baissa entièrement son arme, et son regard déconfit se perdit quelque part dans la ruelle sombre, près du sol. La leçon de l'homme était très juste, et lui remettait les pieds sur terre, mais le laissait aussi perplexe. Y avait-il seulement une justice, en fin de compte ? Devait-il écouter sa conscience, ou penser Bien fait ! pour le marchand crapuleux ? Il ne savait pas trop. Du coup, il préféra se concentrer sur un seul élément de cette affaire, à savoir le gosse affamé. Il avait failli connaître sa situation, et comprenait son geste... Donc au final, cet homme ne faisait rien de vraiment mal. Et en plus, il lui avait présenté ses excuses. Relevant ses yeux verts dans sa direction, une fugace ombre de sourire apparaissant sur son visage, le mousse se frotta les cheveux.

- Vous... Je suppose que vous avez raison... Enfin, je comprends votre version.

C'était quand même compliqué d'essayer d'instaurer une justice dans un monde relativement corrompu, y'avait toujours des endroits plus pourris que les autres où finalement la justice devenait injuste pour ceux qui en avaient le plus besoin. Charlie comprenait ça, et finalement il était content d'avoir rencontré l'homme, qui lui avait en quelque sorte ouvert les yeux. Ne pas toujours se fier bêtement à ce qu'on a appris, d'abord évaluer la situation et faire en conséquence. C'était une bonne leçon, il essaierai de l'appliquer dès que possible. Le sourire du rouquin se fit légèrement plus franc.

- Je pense que j'étais un peu trop aveuglé par ce qu'on nous apprend, la réalité est différente... En tout cas... merci d'avoir éclairé ma lanterne.

Le mousse reposa le fusil à côté de lui. S'il s'attendait à un tel changement dans sa manière de penser en venant ici ! Absolument pas. Mais au moins, il se sentait un peu moins bête maintenant, et peut-être même plus intelligent que ses deux acolytes qui traînaient quelque part, contrairement à ce qu'eux pouvaient penser. Les yeux verts brillants cherchèrent furtivement à distinguer le visage sous la capuche de l'homme.

- Je... pourrais savoir votre nom ?


._______________


Pirates, I'll kick your asses.
MERCI GAKIIIII QAQ ♥
MAUDIT
Revenir en haut Aller en bas
http://runedraconis.deviantart.com/
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Lun 16 Sep - 21:14

Le rouquin baissa son fusils qui se faisait auparavant menaçant. Ses yeux firent de même. Il semblait réfléchir, cogiter. Triturer ses pensée et se malmener la matière grise.
Quand il releva les yeux il pris la parole mais semblait confus. Ses paroles étaient sincères, le jeune homme n'était pas mauvais et avait surement mené sa réflexion en pensant à toutes les options.
Par la suite il remercia notre capitaine qui ne pu retenir un hoquet de surprise. Hé, comme quoi, toutes les Autorités ne sont pas forcément aussi bêtes que leurs pieds ! Il posa même son fusil à côté de lui. Acte courageux quand on ne sait pas qui on peut avoir en face de soi !
Mais le mousse fit quelque chose qui frappa encore plus Rhan. Il lui demanda son nom. Il voulait savoir qui il était. Ah. Les choses se corseraient peut être. Le fusil ne resterait peut-être pas aussi longtemps posé pacifiquement. Bhé !
Rhan haussa les épaule et pris appuis sur ses deux bras pour hisser son postérieur sur un tonneau stocké là. Il posa son sabre à son tour, contre le mur. Et se râcla la gorge.

    « Tu sais, ta vision de la justice tu la découvrira toi même. Au gré de tes expériences tout ça, tu comprendras et tout trouveras tout par toi même. Tu semble encore jeune... Du moins dans la voie que tu as pris, t'as tellement le temps de tout découvrir par toi même ! Ça c'est génial. Quand à mon patronyme... Hé ! Tu promets de pas me pointer ton pétard entre les deux yeux hain ! Ou tu me dis au moins ton prénom à toi aussi j'aime bien être au même niveau que mon interlocuteur. »



Il soupira.


    « Après tout, j'n'aurai pas pu rester éternellement le mystérieux type encapuchonné assoiffé de liberté qui utilise pourtant des façons de parler tout sauf bourgeoise. Je m'appelle Black John... »


Il marqua un temps d'arrêt. Il se retenait de pouffer de rire. Sérieusement, comme nom plus cliché il y a pas ! Mais il ne pouvait pas... Qui croirait un bobard pareil ?! Ce gamin était loin d'être un crétin en plus !!
Le jeune capitaine ne put se retenir plus longtemps et explosa de rire. Un vrai rire de franche camaraderie, il se frappa même la cuisse.


    « Bon aller, j'arrête de te dire des conneries, désolée. Mon vrai nom est Rhan Gaps. Enchanté ! »



Il fit tomber sa capuche sur ses épaules afin que le jeune homme ait la confirmation de l'identité du bonhomme en face de lui.

._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Yahoy! ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
Runy
Sloop
Sloop
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 23
Localisation : Le Pays des Loutres.
Humeur : Koul Raoul

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Mer 18 Sep - 21:47



En face de Charlie, l'homme mystérieux se hissa sur un tonneau, et posa son sabre contre le mur. Le jeune mousse déglutit, il n'avait pas remarqué l'arme jusque là ; si jamais il avait eu affaire à un homme plus sanguin que celui-ci, peut-être bien qu'il ne serait déjà plus de ce monde, décapité pour avoir agacé au plus haut point l'inconnu ! Il eut un frisson rien qu'à cette idée, et pour dissimuler son léger trouble, décida de s'appuyer contre le mur qui faisait face à son interlocuteur. Décidément, quelle drôle de situation !

« Tu sais, ta vision de la justice tu la découvrira toi même. Au gré de tes expériences tout ça, tu comprendras et tout trouveras tout par toi même. Tu semble encore jeune... Du moins dans la voie que tu as pris, t'as tellement le temps de tout découvrir par toi même ! Ça c'est génial. »

Il avait tellement raison... Le rouquin se sentait penaud d'avoir été aussi naïf, et d'avoir cherché à rétablir une justice qui n'en était pas tellement une ! Mais d'un autre côté, il était aussi infiniment reconnaissant à cet homme pour ses paroles raisonnées.

« Quand à mon patronyme... Hé ! Tu promets de pas me pointer ton pétard entre les deux yeux hain ! Ou tu me dis au moins ton prénom à toi aussi j'aime bien être au même niveau que mon interlocuteur. »

Charlie leva deux yeux vers pétillants sur l'inconnu. Son pétard ? Son fusil ? Pourquoi il braquerait à nouveau son fusil sur lui ? Ces étranges paroles éveillèrent la curiosité du mousse, et il hocha la tête pour indiquer que lui aussi donnerait son nom, lorsque viendrait son tour de se présenter. Il attendit avec un brin d'impatience que l'homme dévoile son identité, les yeux alertes, la mine attentive.

« Après tout, j'n'aurai pas pu rester éternellement le mystérieux type encapuchonné assoiffé de liberté qui utilise pourtant des façons de parler tout sauf bourgeoise. Je m'appelle Black John... »

Il y eut un moment de blanc, et le mousse ne comprit pas vraiment l'allusion à son fusil un peu plus tôt. Pourquoi menacerait-il cet homme ? Sa phrase de présentation était certes longue et compliquée, mais ce n'était pas une raison pour l'arrêter... Et puis ce nom, étrange quand même, il sonnait curieusement à ses oreilles. Charlie fronça légèrement les sourcils, lorsque le brusque éclat de rire de l'inconnu le fit sursauter, et il ouvrit de grands yeux, avant de sourire à son tour, ramenant son regard sur le sol. Visiblement, son vis-à-vis trouvait sa blague de très bon goût, et le rouquin devait avouer avoir bien marché.

« Bon aller, j'arrête de te dire des conneries, désolé. Mon vrai nom est Rhan Gaps. Enchanté ! »

Décidément, cet homme était vraiment farceur ! D'abord un faux nom, après, rien de moins que le nom d'un des plus célèbres capitaines pirates, Rhan Gaps, capitaine des Ferrés ! Secouant la tête avec un petit rire, Charlie releva les yeux vers son interlocuteur.

- Haha, très drôle. Non, sérieusement, qui êtes v...

Il fut incapable de prononcer un mot de plus, ses lèvres semblèrent se sceller tandis que ses yeux menaçaient de jaillir hors de leurs orbites. La... la couleur des yeux de l'inconnu décapuchonné ! Impossible, il n'y avait qu'une paire d'yeux comme ça ! Il... Il était vraiment en face de Rhan Gaps ! Retenant un cri de surprise, il dut plaquer ses mains contre le mur pour ne pas dégringoler. Il sentait que ses genoux avaient une furieuse envie de jouer des castagnettes, mais forçait pour les maîtriser. Son air ahuri ne pouvait pas se décrocher du capitaine pirate, toujours assis sur son tonneau.

- Vous êtes... Rhan Gaps !

Il était incapable de penser à autre chose que ça pour le moment ; quoi que l'idée qu'il allait mourir lui effleura aussi l'esprit. Non, non, du calme ! S'il avait voulu lui nuire, il l'aurait déjà fait, non ? Les pirates des Ferrés n'étaient pas réputés pour leur sadisme, à ce qu'il se rappelait ! Même s'ils restaient des pirates. Il tenta donc de ramener un peu de courage, ne serait-ce que pour éviter de s'étaler sur le sol, et se redressa un tantinet, sa voix jouant un peu des trémolos.

- W-wow... Vous êtes... Oui on l'a déjà dit. Je comprends mieux les leçons de justice...

En effet, venant d'un pirate, ce n'était pas franchement étonnant. Mais ça n'en restait pas moins vrai ! Il avait quand même raison sur toute la ligne, pirate ou non. L'humiliation était juste un peu plus douloureuse, voilà tout... Se faire sermonner sur la justice par un citoyen plus ou moins honnête, d'accord. Par un pirate, ça faisait quand même un peu plus mal. Toujours appuyé au mur, Charlie se redressa encore un peu, mais n'esquissa aucun geste vers son fusil - il l'avait même oublié. Ses battements de coeur commencèrent à se calmer, et ses capacités cérébrales reprirent un peu du service.

- Depuis le début, vous... Pourquoi avoir pris le temps de me dire tout ça ?


._______________


Pirates, I'll kick your asses.
MERCI GAKIIIII QAQ ♥
MAUDIT
Revenir en haut Aller en bas
http://runedraconis.deviantart.com/
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Sam 28 Sep - 16:34

Le rouquin était appuyé au mur. Il écoutait le jeune capitaine parler. Et semblait tomber dans le panneau du faux nom car quand Rhan déclina sa véritable identité le rouquin rigola ne le croyant pas. Mais quand ses yeux verts croisèrent ceux bicolores de notre ami la phrase fut stoppée nette. Le jeune garçon appuya ses deux mains sur le mur. Hé ! Il n’allait pas le manger tout de même.

De là le jeune Autorité souligna mieux comprendre les leçons de justice et demanda à Rhan pourquoi il lui avait parlé de tout ça. Rhan croisa les bras et pencha la tête sur le côté d’un air interrogateur.


    « Et pourquoi pas ! Tu m’as l’air assez ouvert d’esprit et réfléchit pour prendre en compte les remarques qui te sont adressées. Et puis tu relances la conversation et moi j’aime bien bavasser d’choses et d’autres et donner mon avis. Tout simplement. »


Rhan balançait ses jambes, ses grosses bottes noires tapaient dans le tonneau en bois.


    « Parce que… D’ailleurs pourquoi tu comprends mieux les leçons de justice comme tu dis ? Un Jack, Ruppert ou Henri n’aurait pas fait de discours sur la justice pareil à celui là ? »



Il avait une réputation de moralisateur dans les Autorités ? Bhé, c’est mieux que détrousseur de vieille et voleur de brebis ! Mais ça l’étonnait un petit peu. Quoique… Il reconnu que, quand on le lançait sur un sujet telle que la liberté et la justice il adorait en parler en long en large et en travers pendant un temps impressionnant. Il était comme ça. Puis il redressa sa tête et décroisa les bras.


    « Mais ! Tu m’as pas dit ton nom à toi ! C’est pas très très équitable ! Et ton rang d’ailleurs c’est quoi ? T’es hyper gradé et tu vas me mettre directement aux fers ? Non parce qu’aujourd’hui j’ai pas vraiment envie de me battre vois-tu. »


._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Yahoy! ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
Runy
Sloop
Sloop
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 23
Localisation : Le Pays des Loutres.
Humeur : Koul Raoul

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Dim 6 Oct - 18:39





Bien que le capitaine des Ferrés ne semblait pas d'humeur belliqueuse, Charlie n'arrivait pas à croire qu'il l'avait vraiment en face de lui et qu'ils causaient justice. Cette situation paraissait tellement irréelle ! Il finissait par se demander s'il était vraiment en train de papoter avec l'homme dont l'affiche de recherche était placardée en de nombreux exemplaires dans les locaux des Autorités. Et pourtant... la discussion avec le pirate était même instructive, au moins il ne prenait pas le jeune mousse pour un larbin sans cervelle, et ça c'était vraiment gratifiant !

« Et pourquoi pas ! Tu m’as l’air assez ouvert d’esprit et réfléchit pour prendre en compte les remarques qui te sont adressées. Et puis tu relances la conversation et moi j’aime bien bavasser d’choses et d’autres et donner mon avis. Tout simplement. »

Bien qu'il soit toujours impressionné, le rouquin esquissa un sourire. Il ne se sentait plus effrayé, à présent convaincu que Gaps ne chercherait pas à lui nuire, et la seule chose qu'il pouvait craindre alors c'était de se rendre ridicule. Mais ça, c'était un peu l'histoire de sa vie... En tout cas, jamais il n'aurait imaginé un pirate comme le capitaine en face de lui. C'était réducteur, mais pour lui, ils n'étaient que malfrats sans coeur et sans cervelle, à la recherche de butin et de rhum... Agréable surprise que cette rencontre, mais si jamais l'Amirale l'apprenait ! Brrr, il préféra ne pas trop y penser.

« Parce que… D’ailleurs pourquoi tu comprends mieux les leçons de justice comme tu dis ? Un Jack, Ruppert ou Henri n’aurait pas fait de discours sur la justice pareil à celui là ? »

Charlie releva le nez vers le pirate, qui agitait tranquillement les jambes, et réfléchit un petit instant sur sa question. De quoi parlait-il ?! Ah oui, sa réflexion un peu plus tôt ! Il avait l'impression de l'avoir sortie plusieurs heures auparavant tellement sa vision des choses était aux antipodes de ce qu'elle était alors ! Il s'imaginait que forcément un pirate avait toujours à redire à la justice des Autorités, mais en réalité c'était plus profond que ça.

- Ah ! Heu, eh bien, c'est que venant d'un pirate, je trouvais ça normal que vous réfutiez la notion de justice que l'Autorité met en place ! Sauf qu'en fait, la réalité est différente, et j'avais la pensée un peu étroite...

Maintenant il avait plus l'impression de s'embrouiller que d'expliquer sa pensée, et le rouge lui monta aux joues avec la désagréable sensation d'être ridicule. Il toussota pour reprendre une petite contenance et croisa les mains dans le dos, s'appuyant contre le mur. Ses yeux verts se relevèrent vers le capitaine, assis sur son tonneau.

- Mais, c'était bête comme réflexion.

Il fut soulagé que Gaps change de sujet, et revienne sur les présentations. Ah, c'est vrai qu'il était tellement tombé des nues tout à l'heure qu'il en avait oublié de donner son nom, contrairement à ce qu'il avait promis ! Ses yeux s'agrandirent légèrement sous la surprise, et il bégaya dans sa précipitation pour réparer son oubli.

- Oh oui, je-je c'est vrai p-pardon ! Je, je m'appelle Charles Smith, mais vous pouvez m'appeler Charlie !

A l'évocation de son rang et de mettre le pirate aux fers, il ne put s'empêcher de rire tellement l'idée lui semblait risible. Rien que le fait de s'imaginer capturant Rhan Gaps était complètement ridicule, et il dut se faire violence pour reprendre un peu de sérieux, quoi que le grand sourire qu'il affichait et ses yeux brillants montraient bien à quel point il était amusé.

- Pour ça, vous avez pas d'soucis à vous faire m'sieur ! J'suis qu'un mousse, et pas très combatif avec ça. Donc même si c'est un manquement au devoir sacré des Autorités... J'pense pas qu'c'est aujourd'hui qu'vous s'rez attrapé.

Bien sûr, il ne pouvait pas savoir tout ça, même s'il pouvait quand même s'en douter. En tout cas, le rouquin était surpris de se voir aussi détendu en conversation avec un pirate ! Mais ça faisait vraiment du bien de se laisser aller, même avec un ennemi de son ordre. Tout ce qu'il fallait à présent, c'est qu'il ne soit pas vu... Avisant une caisse de bois en face du capitaine, il s'y hissa, posant son fusil sur le côté.

- J'pensais pas qu'un jour j'croiserai un cap'taine pirate dans une ruelle ! Ça vous arrive souvent de descendre seul dans les villes ?!

A présent que la stupeur et la crainte étaient passés, c'était une immense curiosité qui s'emparait du jeune mousse. Il avait tout oublié de pourquoi il était là et ce qu'il était sensé faire, il s'en moquait même pour le moment - même s'il s'en mordrait sûrement les doigts plus tard. Ce qui l'importait c'était de discuter encore un peu avec ce personnage incroyable qu'était Rhan Gaps !


._______________


Pirates, I'll kick your asses.
MERCI GAKIIIII QAQ ♥
MAUDIT
Revenir en haut Aller en bas
http://runedraconis.deviantart.com/
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Dim 20 Oct - 11:48

Il voyait les traits du jeune homme se décrisper, son visage s’adoucir et même un sourire naître sur sa fine bouche. Alors Rhan écouta attentivement la réponse que le mousse lui fournit sur son discours de la justice. Rhan acquiesça. C’est vrai que s’il avait lui-même choisit ce chemin et pas celui des bordeaux et noirs c’est parce que ses valeurs n’auraient en rien collé avec tout ça. Quand le jeune homme lui répondit que sa réflexion était bête, Le Jeune hocha la tête.


« Aucune réflexion n’est bête gamin, tant qu’elle vient de toi. Tu apprendras à regarder le monde avec tes yeux d’Autorités. Tu as surement une bonne raison d’avoir choisit ça plutôt que la piraterie. »



Il laissa ensuite le rouquin continuer de parler. Il s’appelait donc Charles Smith. Intéressant patronyme. Assez passe partout et qui lui collait plutôt bien. Rhan écarquilla les yeux quand il vu le dénommé Charles paraitre amusé par l’idée de mettre au fer notre capitaine. Qu’un mousse ? C’est déjà ça, n’importe quel mousse pouvait prétendre à capturer un homme. Mais il semblait avoir conscience de ses faiblesses et ça, trop peu l’avaient et trop de jeune se sont brisés les dents en se surestimant. Le mousse lui demanda ensuite ce qu’il faisait là. Rhan sourit. Serait-il à la recherche d’informations ?

« Tout d’abord Charles, saches que, tu connais tes limites. C’est un gros avantage. Et si aujourd’hui tu penses ne pas pouvoir m’attraper alors j’espère que le jour ou je devrai tomber dans vos mains tu seras celui qui m’attrapera. Ça prouvera que tu auras progressé. »



Il se gratta le menton en levant la tête vers le ciel.


« Me promener dans les ruelles m’arrive souvent oui. J’aime bien repérer les endroits ou je suis amené à descendre, à m’en faire ma propre idée. Après, tu te doutes que mes hommes ne sont jamais vraiment loin. Rien que pour te donner une idée, dans un rayon de trois cent mètres il y en a au moins cinq où six… Moins si certains n’ont pu se tenir face au doux regard d’une fille de joie. Mais on ne va tenter de se fondre dans la masse au mieux… D’où la cape que je portais. C’est pas amusant si tout le monde nous reconnait. Surtout que ma particularité oculaire aide les badauds à m’démasquer plus rapid’ment ! »



Il désigna ses yeux d’un geste las. Puis se tourna vers le jeune rouquin.


« Et que fait un jeune mousse dans une ruelle aussi ? Si tu as suivis l’homme encapuchonné que j’étais tout à l’heure ça prouve quand même que tu as du cran non ? »

._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Yahoy! ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
Runy
Sloop
Sloop
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 03/08/2013
Age : 23
Localisation : Le Pays des Loutres.
Humeur : Koul Raoul

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Mer 23 Oct - 14:16





« Aucune réflexion n’est bête gamin, tant qu’elle vient de toi. Tu apprendras à regarder le monde avec tes yeux d’Autorités. Tu as surement une bonne raison d’avoir choisit ça plutôt que la piraterie. »

Charlie buvait les paroles du cap'tain Gaps, l'écoutant avec la plus grande attention, comme il écouterait l'un de ses anciens profs. Il avait l'impression de recevoir les paroles philosophiques d'un sage, et sourit en imaginant le pirate avec une toge antique. En tout cas, ses dires étaient parfaitement justes, il méditerait là-dessus. La réaction de son interlocuteur lorsqu'il évoqua son impossible capture le surprit, et il attendit de recevoir la justification de l'étonnement du pirate.

« Tout d’abord Charles, saches que, tu connais tes limites. C’est un gros avantage. Et si aujourd’hui tu penses ne pas pouvoir m’attraper alors j’espère que le jour ou je devrai tomber dans vos mains tu seras celui qui m’attrapera. Ça prouvera que tu auras progressé. »

A présent, le jeune mousse était au comble du ravissement, et on aurait presque pu voir des étoiles briller dans ses yeux. Il sentait une grande admiration croître envers Rhan Gaps, pour sa gentillesse et la justesse de ses propos, et ne parvenait même pas à se sentir coupable par rapport aux Autorités. Peut-être qu'en tant que pirate c'était une relation à proscrire, mais le capitaine des Ferrés était vraiment un homme incroyable que Charlie ne regrettait pas d'avoir rencontré.

- Je... oui, j'espère pouvoir progresser aussi ! Il ajouta plus bas, gêné. Même si ça m'embêterait d'vous passer les fers, m'sieur Gaps...

Ça l'embêterait, certes, mais il le ferait néanmoins. Il n'avait pas pour projet de rallier la piraterie, et l'Autorité resterait sa première allégeance, aussi même si ça devait lui coûter de passer les menottes à un homme incroyable comme Rhan Gaps, il le ferait, en se rappelant ses crimes de pirate. Mais mieux valait ne pas penser à ça, ils n'en étaient pas là. Le rouquin reposa ses yeux sur l'homme en face de lui, qui semblait pensif.

« Me promener dans les ruelles m’arrive souvent oui. J’aime bien repérer les endroits ou je suis amené à descendre, à m’en faire ma propre idée. Après, tu te doutes que mes hommes ne sont jamais vraiment loin. Rien que pour te donner une idée, dans un rayon de trois cent mètres il y en a au moins cinq où six… Moins si certains n’ont pu se tenir face au doux regard d’une fille de joie. Mais on ne va tenter de se fondre dans la masse au mieux… D’où la cape que je portais. C’est pas amusant si tout le monde nous reconnait. Surtout que ma particularité oculaire aide les badauds à m’démasquer plus rapid’ment ! »

Il avait un peu honte, mais Charlie n'aurait jamais pu penser qu'un pirate réfléchirait jusqu'à faire un repérage discret dans une ville. Ça, il se garderait de le dire à Gaps, il lui avait déjà dit qu'il avait des préjugés sur les pirates, inutile d'enfoncer le clou en ajoutant à quel point il les pensait stupides... Sauf les Savants bien sûr, mais c'était un peu différent. L'idée que des hommes du cap'tain pouvaient rôder dans le coin et lui tomber dessus lui donna la chair de poule, mais il tâcha de ne rien montrer de son malaise. Il préféra sourire des dernières paroles de son vis-à-vis, s'imaginant bien la pagaille que le pirate mettrait s'il se baladait dans les rues sans se dissimuler.

- C'est vrai que vos yeux n'aident pas à la discrétion, en tout cas ils sont appréciés par les officiers des Autorités !

Plus un pirate a de particularités, plus on a de chances de le retrouver, d'après ce que pensaient les supérieurs de Charlie. A présent, il pensait bien que ça restait à voir, il devrait se rappeler à l'avenir de se méfier des hommes encapuchonnés. La question du pirate le tira de sa rêverie, et il se gratta un instant la tête avant de remettre son bonnet en place.

« Et que fait un jeune mousse dans une ruelle aussi ? Si tu as suivis l’homme encapuchonné que j’étais tout à l’heure ça prouve quand même que tu as du cran non ? »

- Heu... Je suppose oui. Je me suis laissé entraîner par mon instinct, en rassemblant le courage dont je suis parfois capable de faire preuve ! C'est plus facile quand on veut rester fidèle à une conviction, moi c'est ça qui m'aide à tenir.

Il sourit, simplement, content d'avoir cette discussion, même avec le capitaine des Ferrés. Au moins, il ne se sentait pas rabaissé, et il pouvait même goûter à la joie de se sentir un peu estimé par son interlocuteur, ce qui ne lui arrivait pas souvent. Il avait envie de tout déballer à l'homme, de lui raconter ses ambitions, ses craintes, mais un appel du fond de la ruelle, provenant de la place qu'ils avaient quitté tout à l'heure, le rappela à la réalité avec un grand frisson dans le dos.

- Oh, je, je, je crois qu'on m'appelle !!

En effet, on put entendre à nouveau un cri étouffé du supérieur de Charlie qui rappelait ses soldats à l'ordre, et le jeune mousse se hâta de sauter à bas de sa caisse et de récupérer son fusil. Une fois prêt à filer, il se retourna vers le pirate en souriant, les yeux brillants.

- Au plaisir de vous r'croiser, m'sieur Gaps !

Il jugea inutile de lui conseiller d'être prudent, et préféra se mettre à courir pour retrouver l'officier qui commençait à pester. Il allait sûrement se faire chauffer les oreilles, mais il ne regrettait absolument pas d'avoir rencontré le pirate. Non ! Ce serait peut-être même une des meilleures rencontres de toute sa vie !


._______________


Pirates, I'll kick your asses.
MERCI GAKIIIII QAQ ♥
MAUDIT
Revenir en haut Aller en bas
http://runedraconis.deviantart.com/
Rhan Gaps.
Captain' Rêveuse.
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 26
Localisation : Là bas.

MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   Jeu 31 Oct - 21:20

Il écoutait les paroles de Charles. Ça le gênerait de lui mettre les fers ? Oh le jour venu, ce point sera revu et advienne que pourra. Et ses yeux appréciés ? Par la gente féminine oui, par les Autorités surement pour le reconnaitre plus facilement et lui tomber sur le coin du nez. Mais ça, Le Jeune s’en fichait. Sa particularité fait partie de lui et pour rien au monde il ne la cacherait. Il posa son menton dans sa main et se mit à sourire pour rien, rêveur.

Charlie se gratouilla le crâne avant de reprendre la parole. Son instinct. Rhan croyait en l’instinct, pour lui il était un allié de taille. Et les paroles du jeune mousse était empreintes de sens et de logique. La conviction, l’instinct, le courage. Ces mots parlaient au capitaine des Ferrés faisant écho à son histoire personnelle. Il voulu prendre la parole mais un appel coupa l’intention du brun. Il fronça les sourcils et tourna la tête, affichant un air suspicieux. Qui était là ? Étaient il espionnés depuis le début ? Si oui, et selon le codes des Autorités le petit Charles serait jugé et surement durement puni. Mais non, le jeune rouquin prit la poudre d’escampette sans manquer de saluer l’homme qu’il venait de rencontrer en espérant une future rencontre. Rhan esquissa un sourire.


« Assurément jeune garçon, assurément »



Il avait chuchoté ces derniers mots et rabattit sa capuche sur son front.


« Cap’tain Gaps, cap’tain Gaps, y’a plein d’Autorités partout ! »


Rhan se tourna vers son homme, Galland. Sa cape vola dans la continuité des mouvements du capitaine. Le petit homme au ventre rebondit semblait inquiet et tordait ses doigts maigres et crochus dans tous les sens.


« Et pour le p’tit roux là, y’a pas à craindre ? C’pas mauvais ? C’pas dangereux ?! »



Rhan avança dans une ruelle sombre afin de rejoindre le reste de son équipage.


« Galland, les Autorités sont peut être nombreuses et présentes partout dans la cité mais nous n’avons je crois peut à craindre si nous restons silencieux et discrets. Part devant, dit aux hommes qu’on met les voiles. Cap sur le QG. »



Il continua de marcher puis s’arrêta en plein milieu de la rue et posa ses mains sur ses hanches.


« Et ce jeune Charles… Ou Charly. Il renferme un potentiel que nous nous devons de ne pas négliger. Il reste un personnage intéressant. »



Galland hocha la tête. Il ne comprenait pas toujours ce que son capitaine disait mais il lui faisait confiance, il prit alors une rue adjacente pour aller informer les hommes. Au fil du chemin Rhan fut rejoins par cinq, dix puis quinze hommes qui, sortis de nul part accompagnèrent le capitaine jusqu’au Pacte.

._______________
.___Un homme se bat pour ce qui lui manque le plus.




    Jouant avec... Rhan Gaps Cap'tain' des Ferrés, maudit (voir fiche)
    Spoiler:
     




Yahoy! ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://seas-calling.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loin du feu et de la nuit.PV.Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première nuit et déjà loin de chez soi.
» La nuit du renouveau.
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sea's Calling :: Sur terre... :: Terres de non droit :: Ville de Campaga-
Sauter vers: