Yaarh ! Lancez vous à l'eau ! Venez incarner un pirate, une Autorité ou un citoyen.
 

Partagez | 
 

 Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darky
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 20
Localisation : Dans une taverne.
Humeur : 'Manque de rhum.

MessageSujet: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Jeu 1 Aoû - 23:46



    William L. SawBones | Topic Libre.
    Situation: Taverne; auberge; bordel.
    Couleur de RP: #AEEDF0





    Aaah, Pourras. Ville de vice, de bateaux, de combats et d'alcool. La ville où, quand tu poses un pied sur le port, la planche s'effondre aussi tôt sous ton poids et tu finis à la flotte. La ville où des ivrognes te vomissent sur les godasses sans te demander ton avis. La ville où des catins viennent frotter leur cul à ton entre-jambe, à moitié droguées, en lançant d'une voix briser "baiiise-moi, baiiiise-moi". La ville où tu étais tranquille parce que t'avais pas une armée d'Autorités au cul dés que tu frôles cette terre maudite.
    Eh, une ville pour William, en toute somme. Il accostait souvent ici avec son équipage pour qu'ils se défoulent un peu ou renflouent le stock de X ou Y choses qui pourrait leur être utile à bord. Comme de la bouffe, éventuellement.

    Ce soir, William c'était traîné avec deux de ses camarades dans une taverne. Il espérait y choper une gonzesse, ou un mec,  ou n'importe quoi d'autre. Puis du rhum, de la bière, mais surtout du rhum. Et il partirait sans payer, comme à son habitude. Le barman tellement saoul qu'il ne s'en rendrait même pas compte. Il s'assit tranquillement au bar, habillé en civil, son keffieh autour de la tête. Il toussa avant de frapper violemment le poing sur la table, puis gueula:
    - UNE BIÈRE !
    Elle ne tarda pas à arriver. Le barman tendit la main pour l'argent, mais William ne fit rien d'autre qu'un "tope-là". L'homme, visiblement en colère, se mit à réclamer son argent, encore une fois. Le Capitaine fit une petite moue amusée, plissant les yeux. Sur un sourire narquois, il fit:
    - C'est bon mon gars. J'compte m'en enfiler une bonne dizaine. J'te paierais plus tard.
    N'ayant rien d'autre à ajouter, le tavernier fit demi-tour pour aller voir quelqu'un d'autre.
    La taverne était pleine à craquer, ce soir. Tout le monde dansait, gueulait, vomissait, buvait, chantait. Bref, la routine habituelle quoi.
    Il eut un sourire mauvais en voyant toute cette vermine. Il lâcha un "tss" discret avant de boire sa bière cul-sec.


._______________



Spoiler:
 



    #10497e

    William L. Sawbones.



Dernière édition par Darky le Ven 2 Aoû - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Elisabeth Von Richter
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Ven 2 Aoû - 20:26


 
Je rageais. J'en avais marre. Je n'en pouvais plus. Il fallait que je m'aère. Mais comment ? Pourquoi était-ce donc ainsi? Le couvre-feu était déjà passé depuis une heure, il était donc strictement impossible de sortir de ma chambre. De plus j'entendais les domestiques s'activer dans les couloirs. Que diable faisaient-ils tous à cet heure si tardive? Je repoussais mes draps jusqu'au fond de mon lit et me levais discrètement et rejoignis ma porte sur la pointe des pieds le plus discrètement possible. J’entrouvrais légèrement ma porte histoire de jeter quelques furtifs coup d'oeil pour essayer de comprendre se qui se passait. Les domestiques couraient dans tous les sens à la recherche de je ne sais quoi avec un air affolé comme fixé sur l'intégralité de leurs visages. Que se passait-il donc ici ? Je reconnus Père au fond du couloir entrain d'avoir une discussion assez animée avec l'un de ses plus hauts domestiques. Je percevais quelques bribes de leur conversation:

- Anna et Maryline sont parties avec Wilfried, je vous charge d'emmener Elisabeth jusqu'à chez Meredith et confier la à ses soins le temps que je règle tout cela.

Je refermai la porte et courrai me glisser sous les draps, feintant le sommeil jusqu'à ce que ma porte s'ouvre brusquement sur Garett qui vint me secouer légèrement:

-Mademoiselle Elisabeth, réveillez-vous. Nous devons partir.

Faisant jouer mes talents d'actrice j'arborai un air surpris et ne posa aucune question en me levant.

-Je vous laisse une dizaine de minutes pour vous préparer et prendre quelques affaires, pas plus Mademoiselle, c'est une urgence.

Je hochais la tête alors qu'il quittait déjà la pièce sombre qu'était ma chambre à cet heure-ci. Après avoir préparer un léger sac, je fus escortée par Garett jusqu’à une petite calèche déjà prête à quitter notre villa. Mon plan se déroulait déjà dans ma tête: s'était l'occasion où jamais d'échapper à ce monde qui n'était pas le mien. Au bout de quinze minutes de trajet, je fis mine de me sentir mal et d'avoir un besoin urgent de respirer l'air frais. Mon chauffeur hésita un instant mais, voyant mon air suppliant et insistant, il céda et m'accorda une pause de cinq minutes. C'était largement suffisant. Je lui demandai de me laisser seule quelques instants, dont je profiterai pour me sauver. Le plus difficile serait de ne pas me faire attraper lorsqu'il s'apercevrait que je n'étais plus là. La chance me souriait tôt ce matin car un homme et sa femme étaient entrain de distraire Garett en demandant des indications quant à la route à prendre pour se rendre je ne sais où. J'en profitais immédiatement pour prendre mon sac bien préparer et m'engouffrer dans la ruelle la plus proche et repartir vers les autres, à la recherche d'un endroit où dormir. Je trouvais une petite auberge à quatre rues de là où Garett était, sans doute paniqué à l'idée de m'avoir perdu. Je savais que j'étais insouciante, mais c'était le seul moyen.
J'avais passé une nuit blanche à l'auberge, dans une petite chambre. J'avais réussi à passer inaperçu et à acheter le silence du propriétaire. En effet je savais que mon Père entamerait des recherches dès lors qu'il serait informer de ma disparition. Il fallait que je m'invente un nom, une histoire. Quiconque me demanderais des justifications, je dirais simplement que je m'appelle Lise et que le reste ne les concernait en rien. Ça devrait faire l'affaire pour le moments. Dès l'aube , après avoir enfiler la robe la plus légère en ma possession, j'avais facilement trouvé un commerçant qui, pour une certaine somme d'argent, avait accepté de me conduire jusqu'à la ville où il allait, c'est-à-dire la ville de Pourras. Heureusement pour moi, il ne me demanda rien et me déposa à destination, au milieux des rues marchandes, très peuplées et où je devais dès à présent prendre mes repères pour survivre. Mon premier réflexe fut de retrouver un abris où me rendre et la première taverne sur ma route fut adoptée. La petite taverne n'était étrangement pas très mouvementée et avec une clientèle exclusivement masculine. Ayant vite trouver le propriétaire derrière son comptoir je commandais de quoi me nourrir pour le midi, m'installant à une table.


Dernière édition par Elisabeth Von Richter le Sam 3 Aoû - 12:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darky
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 20
Localisation : Dans une taverne.
Humeur : 'Manque de rhum.

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Ven 2 Aoû - 23:22


    Une jeune femme rentrait dans l'auberge. William l'aperçut à travers sa pinte de bière déjà vide. Aaah, ça descendait vite, beaucoup trop vite... Il posa la chope sur le comptoir et appela de nouveau le barman en sifflant. Mais personne ne vint. Le Capitaine des Bêtes commençait à être contrarié. Il frappa du poing sur le comptoir puis regarda le long de ce dernier pour voir ce que faisait cet abruti d'incapable de serveur de mes couilles. Il n'aurait pas été surpris de voir le barman avec quelqu'un d'autre, mais là, il s'agissait de la jeune femme d'il y a quelques minutes. William eut un sourire mauvais en coin. Et voilà, il avait trouvé sa nouvelle proie. Il savait déjà comment il allait l'aborder. Ça n'allait pas être compliqué, elle avait l'air un peu niaise, l'air un peu trop innocente, comme si elle venait à peine d’atterrir dans ce monde de barbares. Ça se voyait à la manière dont elle se tenait.

    Elle s'en allait pour s’asseoir à une table. William appela de nouveau le Barman et commanda deux bières.
    - Mais euhm... Vous me servirez là-bas, il pointa la table de la jeune femme. A peine eut-il commandé qu'il se leva de son tabouret pour aller à la rencontre de la blondinette. Une petite moue toute à fait charmante aux lèvres, les sourcils haussés, William s'approcha de la jeune femme.
    - Ce n'est pas un endroit pour une jeune femme tel que vous, ici, vous êtes au courant ? Il enchaîna avec l'un de ses charmants sourires, que fait une biche tel que vous au milieu de ce troupeau de porcs ? Demanda-t-il en s'asseyant en face d'elle, se balançant sur sa chaise, les pieds et les bras croisés. Déjà, le barman arrivait avec les deux bières dans les mains. Il les déposa sur la table et William en empoigna une. Merci mon brave ! Je paierais tout à l'heure, comme convenu, et il tapota grossièrement le ventre du serveur qui fit demi-tour en râlant. Il redirigea ses yeux vers la jeune femme et leva sa pinte. A la vôtre ! Et il but cul-sec.

._______________



Spoiler:
 



    #10497e

    William L. Sawbones.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Elisabeth Von Richter
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Sam 3 Aoû - 11:01


Erreur d'édition



code couleur : #6633cc


Dernière édition par Elisabeth Von Richter le Lun 5 Aoû - 16:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darky
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 20
Localisation : Dans une taverne.
Humeur : 'Manque de rhum.

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Dim 4 Aoû - 23:42




    - Hum, non merci j'ai déjà commandé.

    La réponse de la jeune femme ne plut pas réellement à William qui afficha une petite moue et fronça un sourcil. Il termina sa pinte avant  de redemander à la jeune femme:
    - Vous êtes sûre ? C'est con, j'ai fais l'effort de payer pour vous.
    Salope d'ingrate, songea William en insistant du regard sur la pinte. Bon, il n'avait pas encore payé et ne comptait même pas débourser une seule pièce d'or, en fait, mais voir qu'une femme refusait ses avances alors qu'il était prêt à lui offrir autant à boire qu'elle voulait, ça le dépassait complètement, pire: ça le contrariait affreusement.
    En voyant le barman arriver avec le plat de la jeune femme, il roula les yeux, les montant vers le ciel avant d'attraper la bière.

    - Bah, elle s'ra pas perdue pour tout le monde alors, il but une grosse gorgée avant de lever sa pinte une nouvelle fois en l'air. Hm, et bon appétit hein ! C'est qu'elle avait l'air affamée, la donzelle. William était curieux de savoir d'où elle venait. Généralement, il en avait royalement rien à foutre, mais là, cette dame bien sapée et bien élevée l'intriguait.

    - Vous v'nez d'où, ma biche ? Vous d'vez pas connaître les environs pour avoir fait l'erreur de v'nir à Pourras. C'te ville, c'est vraiment pas un lieu pour vous, encore moins cette taverne. Z'êtes pas du coin, j'me trompe ? Et au lieu de boire sa bière, il la fit tournoyer tristement dans sa chope, attendant la réponse de la dame.


._______________



Spoiler:
 



    #10497e

    William L. Sawbones.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Elisabeth Von Richter
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Lun 5 Aoû - 16:16



 L'homme n'avait pas l'air satisfait de ma réponse vu la moue qu'il faisait, et cela m'arrachait un petit sourire léger. Il avait réellement cru que j'allais boire en sa compagnie et finir la soirée je ne sais où à ses côtés! Il me redemanda encore une fois si j'étais certaine de pas vouloir l'accompagner en affirmant qu'il l'avait payé pour moi. Soit il était ivre mort, soit il pensait que j'étais une simple d'esprit:

-Oui j'en suis certaine, et vous êtes un beau menteur: vous avez affirmer au serveur que vous payeriez la note à la fin. Donc vous n'avez strictement rien payer pour moi.

Je devais faire cependant attention à ne pas trop l'énerver, nous ne savions jamais à qui nous avions affaire, dans ce genre d'endroit... Il se résigna à boire sa pint de bière finalement. Au moins il avait compris que je n'en toucherais pas une seule fois, pas une seule gorgée. Il leva sa pinte en l'air en me souhaitant bon appétit. Je souriais franchement cette fois-ci en le remerciant d'un signe de tête tout en appréciant mon repas.

- Vous v'nez d'où, ma biche ? Vous d'vez pas connaître les environs pour avoir fait l'erreur de v'nir à Pourras. C'te ville, c'est vraiment pas un lieu pour vous, encore moins cette taverne. Z'êtes pas du coin, j'me trompe ?


Monsieur posait beaucoup de questions. J'aurais pensé de ce genre de personne qu'ayant compris qu'il n'aurait pas ce qu'il souhaitait, il serait repartit à sa table, mais apparemment il se demandait franchement ce que je faisais ici, et il n'avait pas tord. Cependant, j'hésitais à le lui dire:

- Je m'appelle Lise et j'attends quelqu'un.

Après tout je ne le connaissais ni d'Adam ni d'Eve et de ce fait, s'il savais que j'étais totalement seule, tout ceci aurait pu mal tourner. Il faisait tourner sa bière désormais, sans la boire. Je réfléchissais: justement, j'étais vulnérable car j'étais toute seule au beau milieu d'un univers dont je ne connaissais pas les règles. De plus, il allait vite savoir de quoi il en retournais car bientôt, ma tête serait affichée dans toutes les grandes rues des villes alentours.  Je ne risquais pour ainsi dire pas grand chose à lui confier la raison de ma présence ici. De plus, il se pourrait fortement que d'ici demain, il ne se souvienne pas de notre conversation étant donné les litres de bière qui parcouraient ses veines:

- Mon vrai nom est Elisabeth Richter, et je me suis enfui du monde auquel j'appartiens. Cela vous va comme explication ?


code couleur : #6633cc

._______________
code couleur : #6633cc
Revenir en haut Aller en bas
Darky
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 20
Localisation : Dans une taverne.
Humeur : 'Manque de rhum.

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Mar 6 Aoû - 1:27




    Apparemment bien décidée à refuser les avances de William, ce dernier fit à moitié la gueule. Attendons qu'elle se présente, nous verrons bien de quoi il en retourne.
    Continuant de faire tourner sa bière, il haussa les sourcils en lorgnant dans la direction de la jeune femme.
    - Je m'appelle Lise et j'attends quelqu'un.
    Elle mentait, ça se lisait dans ses yeux, dans ses manières, dans son visage. Partout, ça se lisait, partout. Même William le voyait tant c'était flagrant. Il fit une petite moue sur le côté, l'air de ne pas la prendre au sérieux. Finalement, elle se décida à dévoiler sa véritable identité.

    - Mon vrai nom est Elisabeth Richter, et je me suis enfui du monde auquel j'appartiens. Cela vous va comme explication ?
    William sourit, l'air mauvais, fronçant les sourcils. Il hocha légèrement la tête et bu la dernière gorgée de bière qui tournait dans sa chope. Il reposa cette dernière avec violence sur la table, faisant trembler l'assiette de la jeune femme. Un autre sourire mauvais s'étira sur ses lèvres.
    - Faudrait savoir. C'est pas bien d'mentir, ma biche, vous savez ? Vous pourriez vous attirer des ennuis, comme ça.

    Il recala lentement son dos sur le dossier de la chaise et se balança de nouveau. L'air hautain, il toisa la jeune femme sans grande délicatesse, plongeant ses iris bleues azurées sur son joli minois trop innocent et sans défenses.
    - Vous pourriez tomber sur pire que moi, avec vos yeux de biches et votre teint d'pêche. Vous avez d'la chance de n'pas vous être faite embarquée dans un trafique de putes. C'est fréquent ici.

    Il se pencha sur la table et y croisa les bras. Il fit une petite moue de côté et haussa les sourcils avant de hocher la tête vers une femme vêtue d'une longue robe rouge. Son maquillage de poupée coulait, ses cheveux roux étaient défaits, en vrac. Un homme lui donnait de l'argent. Elle était fatiguée, ça se voyait. Une catin encore débutante, la pauvre enfant. William ferma les yeux un moment.
    - Cette femme, là bas, il rouvrit les yeux, vous auriez put être à sa place, à l'heure qu'il est. Vous êtes chanceuse. Il poussa un long soupire, lassé. Quand j'vous disais qu'Pourras était pas une ville pour vous. Vous feriez mieux d'rentrer chez vous, ma biche, dans vot' nid douillet avec vos domestiques qui vous pomponne. C'est pas une vie pour une jeune dame de traîner en solitaire dans ce genre de villes.


._______________



Spoiler:
 



    #10497e

    William L. Sawbones.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Elisabeth Von Richter
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Mar 6 Aoû - 14:45



Après avoir répondu franchement, l'homme se mis à sourire d'un air très déstabilisant, difficile à décrire tout en hochant la tête l'air de dire "c'est vraiment pas croyable" avant de terminer sa chope désormais vide. Je sursautais alors qu'il avait reposer violemment la pinte de bière sur la table, ce qui avait fait trembler l'assiette,et moi avec.  

-Faudrait savoir. C'est pas bien d'mentir, ma biche, vous savez ? Vous pourriez vous attirer des ennuis, comme ça.

Il me toisait tout en se balançant sur sa chaise, d'un air qui me déplaisait beaucoup. Il continua tout de même:

- Vous pourriez tomber sur pire que moi, avec vos yeux de biches et votre teint d'pêche. Vous avez d'la chance de n'pas vous être faite embarquée dans un trafique de putes. C'est fréquent ici.

Pour appuyer ses dires, il m’indiqua la direction d'une jeune femme habillée d'une longue robe rouge, dans une mauvaise dégaine : son maquillage avait coulé sur son joli visage, ses cheveux roux étaient en bataille et elle avait l'air totalement éreintée. Alors qu'un homme lui donnait de l'argent, l'homme repris:

- Cette femme, là bas, vous auriez put être à sa place, à l'heure qu'il est. Vous êtes chanceuse. Il poussa un long soupire, lassé. Quand j'vous disais qu'Pourras était pas une ville pour vous. Vous feriez mieux d'rentrer chez vous, ma biche, dans vot' nid douillet avec vos domestiques qui vous pomponne. C'est pas une vie pour une jeune dame de traîner en solitaire dans ce genre de villes.

Je laissais échapper un petit rire pleins de mépris. J'avais certes eu de la chance de vivre dans le luxe et l'argent, mais tout cela avait un prix, et ce prix je refusais de le leur donner : ma liberté. Pendant 18 années j'ai été contrainte à tout un tas de règles: comment se tenir en société, quoi manger, comment s'habiller, avec qui se marier et pour finir, de quoi rêver. Je ne pouvais pas me laisser emprisonnée dans une prison dorée, c'était mal me connaître: malgré ma gentillesse, j'étais doté d'une volonté de fer.

- Selon vous, une prison dorée vaut mieux que la liberté? Je marquai une légère pause avant de me rapprocher de mon interlocuteur en me penchant par dessus la table. Vous n'avez cependant pas tord et je ne vous ai pas totalement menti tout à l'heure: j'attends quelqu'un. Quelqu'un qui accepterait de m'apprendre à me défendre et où trouver des habits un peu plus décents pour la ville. Aufait, je ne connais même pas votre nom.


._______________
code couleur : #6633cc
Revenir en haut Aller en bas
Darky
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 20
Localisation : Dans une taverne.
Humeur : 'Manque de rhum.

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Jeu 8 Aoû - 0:04


    - Selon vous, une prison dorée vaut mieux que la liberté ? Avait ajouté la dame sur un ton semi-mauvais, souriant faussement, méprisante. William se contenta d'hausser une nouvelle fois les sourcils en courbant son menton dans son cou. Elle s'était rapprochée de lui, se penchant sur la table. Il glissa un regard furtif vers son décolleté. Ouais, il avait vu mieux hein. Il releva ses yeux vers elle, tendant le menton cette fois. Vous n'avez cependant pas tord et je ne vous ai pas totalement menti tout à l'heure: j'attends quelqu'un. Quelqu'un qui accepterait de m'apprendre à me défendre et où trouver des habits un peu plus décents pour la ville.
    Le Pirate lâcha un petit rire insonore tout en fermant les yeux. Il cessa de se balancer sur sa chaise et croisa les bras. Il se mordit la lèvre inférieure tout en souriant, pour enfin rouvrir les yeux et dodeliner de la tête.
    - Au fait, je ne connais même pas votre nom.
    Le Capitaine ricana doucement. Il fit un genre de "non" de la tête avant de croiser les bras sur la table.

    - Petite sotte... Il regarda en direction du bar, eut l'air pensif. Il fit une légère grimace sur le côté avant de tourner ses iris bleues vers Elisabeth. Vous êtes véritablement un petite sotte. Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais votre nom vaux de l'or. Votre visage aussi. Votre titre aussi, probablement. Si vous êtes recherchée, il y a de fortes chances que les Ferrés, les Savants, les Ouragans ou les Bêtes mettent la main sur vous, vous fassent des choses horribles avant de demander une importante rançon pour au final vous rendre à moitié morte à votre famille.
    C'est ce qui arrive la plupart du temps quand on en capture une, je sais de quoi j'cause, ajouta William en son fort intérieur sur un sourire malsain.
    - Vous pensez véritablement que quelqu'un va venir vous voir, va se proposer pour vous apprendre à vous battre et vous habiller normalement alors que votre tête sera bientôt affichée dans toutes les villes de ce foutu pays ? Excusez-moi, Elisabeth, mais vous êtes foncièrement conne, ajouta-t-il en souriant, sarcastique. Quant à mon nom... Vous le saurez probablement un jour.

    Il reprit l'air pensif puis, soudain, tourna la tête vers le bar.
    - Eh, tavernier ! Une bouteille de rhum par ici, ça manque d'alcool ! Il se tourna ensuite vers Elisabeth et ricana de nouveau en se mordant la lèvre, une fois de plus. Mais dites-moi, ma biche... Il se pencha sur la table, arrivant à quelques centimètres de son visage. On ne vous as jamais apprit, dans votre royal taudis, à ne jamais faire confiance aux inconnus ?

    Le tavernier arriva avec la bouteille et n'eut pas le temps de la poser sur la table que William l'empoigna et se balança de nouveau sur sa chaise en portant le goulot à sa bouche.

._______________



Spoiler:
 



    #10497e

    William L. Sawbones.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Elisabeth Von Richter
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Jeu 8 Aoû - 14:38

 

-Vous êtes véritablement un petite sotte. Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais votre nom vaux de l'or. Votre visage aussi. Votre titre aussi, probablement. Si vous êtes recherchée, il y a de fortes chances que les Ferrés, les Savants, les Ouragans ou les Bêtes mettent la main sur vous, vous fassent des choses horribles avant de demander une importante rançon pour au final vous rendre à moitié morte à votre famille.

Je levais les yeux au ciel, c'était évidemment pour ce genre d'incident que je cherchais à apprendre à me défendre et à pouvoir passer inaperçue. Il me prenais pour une demeurée sans doute, et je savais parfaitement que ma fuite était une prise de risques énorme et que tout cela n'allait pas être évident, mais je savais ce que je voulais et j'y parviendrais, coûte que coûte. Ma volonté et mon envie de liberté étaient telles que rien ne pourrait me faire rentrer chez moi. C'était bête à dire mais je préférerais mourir plutôt que de vivre la vie qui m'attendait sinon: triste, répétitive, superficielle, malheureuse. Je savais que la plupart des gens ne pouvais pas comprendre, mais qu'ils comprenaient ou non cela ne m'importait peu.

Vous pensez véritablement que quelqu'un va venir vous voir, va se proposer pour vous apprendre à vous battre et vous habiller normalement alors que votre tête sera bientôt affichée dans toutes les villes de ce foutu pays ? Excusez-moi, Elisabeth, mais vous êtes foncièrement conne. Quant à mon nom... Vous le saurez probablement un jour.

Je répondais de suite: pour qui me prenait-il?

- Non ce n'est pas comme cela que je vois la chose. Je sais pertinemment que mon choix est pour ainsi dire dangereux mais je m'en contre fiche, au moins je suis libre. Ce qui m'attendais était un mariage arrangé et une vie certes équilibrée et agréable mais monotone et triste à mourir d'ennui! En bref, je ne m'attend pas à ce que quelqu'un me propose gentiment ses services, je ne suis pas stupide, mais je pense que, pour une certaine somme, certains accepterons de m'aider. Ce ne serait l'espace que de quelques semaines, je suppose.

Je me levais de table et allait remercier le serveur au comptoir avant de me diriger, sans un regard pour l'inconnu aux yeux bleus, vers la sortie. Il y avait deux options: soit il était intéressé par mon offre et me rattraperait, soit il ne l'était pas et je continuerais ma recherche.

._______________
code couleur : #6633cc
Revenir en haut Aller en bas
Darky
Youyou
Youyou
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 20
Localisation : Dans une taverne.
Humeur : 'Manque de rhum.

MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   Ven 9 Aoû - 23:18


    - Non ce n'est pas comme cela que je vois la chose. Je sais pertinemment que mon choix est pour ainsi dire dangereux mais je m'en contre fiche, au moins je suis libre. Ce qui m'attendais était un mariage arrangé et une vie certes équilibrée et agréable mais monotone et triste à mourir d'ennui! En bref, je ne m'attend pas à ce que quelqu'un me propose gentiment ses services, je ne suis pas stupide, mais je pense que, pour une certaine somme, certains accepterons de m'aider. Ce ne serait l'espace que de quelques semaines, je suppose. La donzelle était bien décidée à ne pas se laisser abattre par les mots d'un inconnu. Elle avait du courage, mais ça ne sera sans doutes pas ça qui allait la sauver.

    - Parce que mourir est plus intéressant qu'une vie équilibrée ? Rétorqua simplement William, perdant son sourire, haussant les sourcils. Elle ne comprenait décidément rien, elle ne savait pas ce que c'était de risquer sa vie tout les jours, de narguer la mort et d'éviter ses coups de faux. Elle ne c'était même pas aperçue qu'elle discutait avec le Capitaine de l'équipage le plus féroce et dangereux qui ait jamais arpenté les flots de cette maudite terre. La sotte, l'ignorante, l'inconsciente... Elle ne voulait pas entendre la voix de la raison.

    Cela dit, il n'avait pas voulu l'entendre lui aussi, il a quelques décennies de cela.
    La jeune femme se leva, mettant fin à leur discussion mouvementée. Elle alla remercier le tavernier, et William grimaça. Trop polie, trop facile à avoir. Elle se ferait avaler crue, celle là.
    Il la suivit du regard quand elle quitta le lieu. Il se pencha légèrement une fois qu'elle eut franchit le pavé pour la suivre encore un peu. Elle disparut du champs de vision du pirate. Ce dernier reporta son regard sur sa bouteille. Bon, il n'aura même pas put s'amuser un peu avec celle-là. Ca sera pour une prochaine fois, tant pis.

    Et il but une grosse gorgée de rhum, toujours vautré sur sa chaise.

Le topic est toujours ouvert. Vous êtes libres de faire venir vos personnages.

._______________



Spoiler:
 



    #10497e

    William L. Sawbones.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du Rhum, des femmes et d'la Bière nom de dieu !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du rhum des femmes et d'la bouffe nom de dieu
» [EVENT] Du rhum, des femmes, et d'la bière nom de Dieu! [Kris]
» Du rhum, des femmes et de la bière non de Dieu ! ♫ [Validée]
» Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !
» Du Rhum, des Femmmes et d'la bière nom de dieu! [X]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sea's Calling :: Sur terre... :: Terres de non droit :: Ville de Pourras-
Sauter vers: